Ce qui attend les retraités en 2020

À compter du 1er janvier 2020, les retraités russes seront indexés de 6,6%, soit 0,9% de moins qu'en 2019. Étant donné que la pension moyenne est de 14 800 roubles, on parle d'une augmentation du 977 frotter La norme spécifiée ne s’applique qu’à ceux qui, après avoir pris un repos bien mérité, n’ont pas occupé un autre emploi ni perçu un autre revenu.

Les autorités n'ont pas privé les retraités actifs de leur attention. En dépit du fait que l'indexation annuelle les contournera, les paiements qui leur sont dus augmenteront également un peu - en moyenne 300 roubles. Il s’agit du recomptage effectué chaque année le 1er août par la Caisse de retraite de la Fédération de Russie (PFR). À mesure que les retraités qui travaillent continuent de toucher des primes d’assurance, le montant des pensions augmentera progressivement.

Assurances et pensions sociales

Pension d’assurance - allocation monétaire versée une fois par mois à titre de compensation pour salaire ou autre perte de revenu. Les destinataires sont les personnes suivantes:

  1. Citoyens qui ont pris un repos bien mérité après avoir atteint l'âge légal.
  2. Handicapés, s’il ya au moins une journée d’expérience professionnelle.
  3. Membres handicapés du soutien de famille décédé qui étaient à sa charge.

L'argent indiqué est payé à partir des primes d'assurance. En plus d’eux, un montant fixe fixe a été établi, dont le montant fait l’objet d’une indexation annuelle en tenant compte des indicateurs du taux d’inflation de l’année écoulée.

La pension sociale est une somme d'argent régulièrement transférée aux dépens du budget de l'État afin de soutenir matériellement des catégories vulnérables de citoyens russes. Elle s'appuie sur le cercle de personnes suivant:

  1. Les pensionnés par âge qui, pour une raison quelconque, n’ont pas acquis d’ancienneté.
  2. Personnes handicapées de tous les groupes.
  3. Orphelins
  4. Résidents du Grand Nord.
  5. Ceux qui ont pris un repos bien mérité après des années de service (civils, forces de l’ordre, agents des forces armées).

Contrairement à la couverture d’assurance, lors de la cession d’avantages sociaux, peu importe le montant des sommes transférées par ces personnes au Trésor.

Qui n'indexe pas les pensions

Comme indiqué ci-dessus, les retraités qui travaillent ne peuvent pas attendre l'indexation à partir du début de 2020. Il ne concernera que les citoyens russes qui reçoivent des prestations d'assurance vieillesse et ne sont officiellement employés nulle part. La seule chose sur laquelle les travailleurs ont le droit de compter est de raconter la CRF, mais dans ce cas, l’augmentation sera 3 fois moins élevée et s’élèverait à environ 300 roubles.

Auparavant, la compensation de l'inflation pour les retraités actifs était gelée pour 3 ans. Cette décision des autorités a été dictée par le fait que cette catégorie de citoyens perçoit un revenu supplémentaire provenant d'un emploi complet ou partiel après un repos bien mérité. À l’heure actuelle, certains parlementaires soulèvent la question de la levée d’un moratoire sur au moins ceux des retraités actifs handicapés. En réponse à cela, le chef du gouvernement a demandé d'examiner la possibilité d'indexer les avantages sociaux pour les personnes handicapées des premier et deuxième groupes dès 2020.

Comme promis par les fonctionnaires, les travailleurs âgés pourront restituer les fonds perdus en cas de refus d'emploi officiel (après le licenciement ou la réduction de personnel) à compter de 2016 (date d'entrée en vigueur de la loi applicable). Par exemple, si pour la période de travail, les paiements étaient indexés de 14%, ils recevraient la prime totale pour toutes les années 30 jours après la date de cessation d'emploi.

Comment modifier les paiements aux retraités sans emploi

À compter du 1er janvier 2020, grâce à l'indexation, les paiements aux pensionnés sans emploi et aux bénéficiaires de l'assurance augmenteront de 6,6%. Selon les plans des responsables, si les indicateurs économiques le permettent, la croissance de la couverture d’assurance se poursuivra dans la même dynamique jusqu’en 2024, de sorte que cette catégorie de personnes bénéficiera d’une augmentation d’au moins 6 000 roubles de son allocation monétaire actuelle, soit 40% de plus que la population existante. indicateur.

Conformément à la législation applicable, le recalcul en relation avec l’inflation est effectué en 2 étapes:

  • à partir du 1er février avec l'utilisation de l'indice des prix à la consommation (niveau mensuel de la variation des prix des biens et services inclus dans le panier de la consommation) pour l'année écoulée;
  • à partir du 1er avril, si les revenus du PFR le permettent.

Dans le second cas, lorsque l'indice de croissance annuel du salaire moyen en Russie dépasse l'indice de croissance annuel de la valeur des biens de consommation pour la même période, une prime d'assurance est versée correspondant à la différence entre ces indices.

Réformes à venir des retraites

L'année 2020 marquera le début de la deuxième étape d'une vaste réforme des retraites en Russie. Tout d’abord, l’augmentation de l’âge pour pouvoir bénéficier d’un repos bien mérité en raison de la vieillesse se poursuivra. Désormais, les hommes pourront prendre leur retraite à l'âge de 61,5 ans (60 ans auparavant), les femmes de 56,5 ans (55 ans auparavant), c'est-à-dire que leur ancienneté augmentera de 1,5 ans.

Les changements attendus affecteront les "bénéficiaires", qui incluent les enseignants et les médecins. Si, jusqu'à récemment, ils avaient les moyens de prendre leur retraite après 25 à 30 ans d'activité professionnelle (selon les régions), l'expérience nécessaire à cet effet augmentera également de 1,5 an.

Entre-temps, de nombreux médias ont fait savoir qu’en raison de l’échec des transformations passées de la sphère sociale, à savoir le manque d’économies budgétaires générées par l’augmentation de l’âge de la retraite des Russes, les fonds de pension à travers le pays attendaient en 2020 des contrôles massifs de la part des procureurs.